Nacre

Que la perle naisse d’une plaie prompte à se protéger, et que brille la nacre pour cacher la purulence, voilà l’angélique présent de la nature

Robert Mallet

La nacre est le revêtement intérieur, aux reflets irisés, de certaines coquilles de mollusque, biosynthétisée par le manteau et composée de cristaux d’aragonite liés par une protéine appelée conchyoline. C’est un produit recherché depuis longtemps pour la décoration, la marqueterie, la confection de bijoux ou de boutons.

Les morceaux de nacre sont ramollis dans l’eau bouillante puis aplatis et découpés suivant les formes recherchées pour la manufacture des objets. Généralement de couleur blanche, la nacre peut être teinte à partir de colorants organiques en gris, vert ou rose.

Les nacres dites « franches » sont d’un blanc profond et sont très prisées dans le milieu de la mode. On les trouve en Australie, en Indonésie, aux Philippines, aux environs de Djibouti, à Madagascar, sur les côtes occidentales indiennes ou encore en mer d’Arabie.